Gagnants et Perdants ce weekend en Europe : 14-15 Septembre

Facebook
Twitter
Retour gagnant pour Neymar avec le Paris Saint-Germain. Ansu Fati régale déjà avec le FC Barcelone. L’Atlético Madrid perd sa première place. Monaco chute encore à domicile. La Juventus et le Bayern tenus en échec. Voici les Gagnants et Perdants de ce weekend de football en Europe. Cliquez ici pour parier

 

Gagnants

Neymar

Après le feuilleton d'un transfert qui a embrasé le club de la capitale française durant tout l’été, et finalement avorté, Neymar faisait son retour sur les pelouses de Ligue 1. Visé par des banderoles et des sifflets par une partie du stade durant toute la rencontre, le Brésilien s’est illustré de la plus belle des manières en inscrivant un but sensationnel dont lui seul a le secret. Au bout du temps réglementaire, (92ème minute), Neymar, d'un retourné acrobatique du pied gauche sur un centre d'Abdou Diallo à donner la victoire aux Parisiens qui n’avait pas réussi à faire trembler les filets jusque-là. Une belle réaction de Neymar !

 

Ansu Fati et Barcelone

Anssumane Fati plus connu sous le nom de « Ansu » Fati a déjà conquis toute la Catalogne. Promu parmi les moins de 19 ans cet été, il a encore franchi un cap en entrant dans le groupe professionnel. Profitant des blessures de Lionel Messi, Luis Suárez ou encore d’Ousmane Dembélé, le jeune prodige originaire de Guinée-Bissau a eu l'occasion de s'illustrer lors de la victoire des Barcelonais 5-2 contre Valence. Déjà buteur dès son deuxième match avec le Barça, Fati, titulaire pour la première fois de la saison, a été tout simplement étincelant pour ses 60 minutes sur la pelouse. Le prodige de la Masia a marqué son deuxième but pour l'équipe A du Barça avant d'offrir une passe décisive à Frenkie de Jong six minutes plus tard. Le jeune prodige a toutes les qualités d'un joueur du Barça.

 

L’Inter Milan

L’Inter Milan a réalisé l’une des belles opérations de ce week-end en Serie A. Après deux victoires en deux rencontres de championnat, les hommes d’Antonio Conté sont venus à bout de l’Udinese sur la plus petite des marges 1-0. Profitant d’un centre millimétré de Diego Godin, Stefano Sensi a parfaitement conclu cette offrande d’un coup de tête, juste avant la pause. Les Intéristes profitent du match nul de la Juventus plus tôt dans la journée à la Fiorentina pour s'emparer en solitaire de la tête du classement avec le maximum de points après trois journées.

 

Perdants

Monaco

Monaco n’y arrive toujours pas ! Menant pourtant 2-0 grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder au bout de 26 minutes, les Monégasques se sont finalement inclinés 3-4 sur leur pelouse. Monaco n’a toujours pas réussi à remporter un premier succès en Ligue 1 et pire encore, Monaco a encaissé au moins deux buts sur ses cinq dernières rencontres.  L’ASM a une nouvelle fois montré ses nombreuses carences défensives, un mal qui le ronge depuis le début de la saison, avec déjà 14 buts pris après cinq journées !

 

L’Atlético Madrid

Leader incontesté de Liga avec trois victoires lors des trois premières journées, Les joueurs de Diego Simeone pouvaient conforter leur première place en validant un quatrième succès en autant de rencontres. Mais l’Atlético a chuté pour la première fois de la saison au stade Anoeta, face à la Real Sociedad (2-0). Après une première mi-temps nulle et vierge, c’est le joueur prêté par le Real Madrid, Martin Odegaard, qui a porté le premier coup en ouvrant le score à la 58ème avant que l'ancien défenseur d'Arsenal Nacho Monreal ne double la mise en faveur de l'équipe locale trois minutes plus tard. L’Atlético laisse son fauteuil de leader au profit du FC Séville qui s’est imposé face à Alaves 1-0.

 

La Juventus et le Bayern

La Juventus de Turin, après deux victoires de suite en Serie A, n’a pas réussi à s’imposer ce weekend sur la pelouse de la Fiorentina. Moins inspiré offensivement, en difficulté sur le plan physique, la Juve laisse ainsi l’Inter Milan prendre la première place du classement.

Le Bayern a été tenu en échec sur la pelouse de Leipzig dans le choc de la quatrième journée de Bundesliga. Pourtant bien embarqués dans la rencontre avec un but rapide de l’inévitable Robert Lewandowski, les Bavarois ont été rattrapés au score avant la fin de la première période suite à un pénalty transformé par Emil Forsberg (1-1). Un nul qui tombe mal pour les Bavarois qui avaient l’occasion de prendre la tête du classement en cas de victoire et redescendent à la quatrième place.